Country ! (sans l'accent des Fatals Picards ça ne marche pas)

Publié le par Sherwood

Eh oui les enfants, de même que Poitiers c'est le Futuroscope, Paris c'est Disneyland. Ça veut dire que ces parcs d'attraction ne sont pas dans la ville sus-citée mais que les noobs les y positionnent. Ce jeudi, je me rendis alors, sous les conseils avisés de ma femme du moment* qui y vit à Marne-la-Vallée.
Il y avait un cours de danse country chez Mickey. Je profitai de cette sortie en terre lointaine et hostile que l'on appelle Banlieue (oui, j'ai quand même passé mon enfance là bas, amis maintenant que j'occupe la Grande Ville, j'ai le snobisme exacerbé) pour visiter l'endroit et m'impregner des moeurs des autochtones.
Bon, il n'y a pas d'autochtones à Mickeyland, pour les raisons signifiées dans la parenthèse ci-dessus. Mais il y a pléthore de Touristes, Anglais et Espagnols surtout. Plein d'activités pour enfants, des magasins, des magasins, des magasins. Chers.

Pardon, je n'ai pas précisé : Disney village, c'est une sorte de centre commercial au bout de la ligne de RER A. Ne confondez pas avec Disneyland, parc d'attraction situé au même endroit, mais dont l'entrée est payante. Mais il y a tout autant de produits de consommation fabriqués en Chine à disposition. L'un de ces produits, d'ailleurs, m'a provoqué un gémissement d'envie.

Oui, des piles de Choupettes. Des coccinelles télécommandées ! Rha, Envie.

Déception cependant au passage près des jouets dérivés du film Wall-E. Ils ont représenté, certes, Wall-E, Eve, le gros commandant... Mais le personnage le plus important, le plus attachant, celui au rôle le plus développé.. la BLATTE ? Point. Ils n'ont pas jugé bon de faire jouer les mômes avec des cafards de plastique. C'est une erreur grave. Ou pas en fait, parce que je l'aurais alors acheté (comment ça, j'ai déjà moult cafards-jouets, un aimant et un vivant ?).

Mais il était l'heure de retourner au bar, le cours allait commencer. Tache je faisais, avec mon bagguy et mes tongs. Les gens in s'étaient fendus du total-look texan, et ma femme n'était vraiment pas en reste. La musique a retenti, et la foule s'est activée, dans une chorégraphie parfaite, avec des yippiyah de purs coboilles.
L'animatrice est ensuite montée sur l'estrade, a dit à la masse de noobs des choses comme "un jazz", "triple arrière", "stomp", "mur"... Je ne comprenais pas les mots. Les gens, si. Et bien. Les capacités de l'être humain ne cessent de m'épater : ils voient un autre humain faire des mouvements, et hop, ils sont capable de les reproduire. Pantoise je fus. Incapable de mouvoir mes grands pieds comme les autres j'étais. Bref, je n'ai rien compris. Sans doute qu'avec beaucoup, beaucoup de temps, des cours particuliers mouvement par mouvement, je pourrais peut-être parvenir un jour à danser. Ou pas. Un problème de cervelet, j'en suis persuadée. Ya des gens qui se plaignent que j'y mets des coups.

* Cokee n'est à présent plus ma femme, hein, ce genre d'unions ne peut être durable : elle sait trop bien danser, chanter et jouer de la guitare. Comment voulez-vous que ma fierté masculine n'en prenne pas un coup ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géhot dit Nez Gros 24/08/2009 19:33

Dysney Land C'est dans les Etats unis d'Amérique.A Marne la vallée c'est Euro Dysney.

Sherwood 27/08/2009 14:32


Merci de ces précisions. Je ferai attention.


hervé 24/08/2009 13:27

tu peux changer de pieds peut-être pour danser.