La culture, c'est comme la confiture...

Publié le par Sherwood

Ça fait un bail que je n'ai écrit. Certains baux sont établis pour trois ans, alors ne vous plaignez point.
     
         Saviez-vous que Lutèce, c'est tout plein super pour visiter des musées ? Seulement quand on a moins de l'âge canonique de vingt-six ans, mais ça m'arrange alors je vais me gausser grassement des vioques qui ont dépassé cette date de péremption à partir de laquelle il faut raquer plus. Ceci dit, même les ridés ont accès aux musées gratuitement, et ce tous les premiers dimanches du mois, alors ne vous plaignez pas trop ; c'est déjà bien gentil que dans ce monde de jeunocratie on daigne vous octroyer une place qui représente un douzième de nos années vertes et fertiles. Au risque de radoter du trop-su : si on n'est pas jeune, grand, mince et beau, on n'est rien. Faudra vous y faire (personnellement, j'ai un peu de mal).

Mais revenons à nos moutons. Ces dernières semaines furent placées sous le signe des visites culturelles. Il faut bien que les amis qui viennent passer quelques jours dans notre chouette capitale aient quelque chose à se mettre sous le regard, et puissent narrer ailleurs les merveilles de notre civilisation pincée et pressée. J'ai donc pu visiter les expositions placées sous les héros Bob l'éponge et Astérix (comment ça descend le level là tout de suite hein !). De celle de l'éponge, je ne dirai qu'une chose : n'y allez pas, à moins d'être un fervent fan des accessoires de nettoyage de vaisselle. De celle d'Astérix, je souhaiterai dire que j'avais déjà visité les thermes de Cluny, donc rien de nouveau. De surcroît, j'avais visité aussi jadis (je ne devais pas avoir plus de la décennie, et ma mémoire à l'époque enregistrait encore des choses, ah, regrets) une expo' consacrée à la bédé, donc je n'ai rien vu de trop fantastique là. Si ça vous amuse, promenez-vous autour du jardin, pour voir les tableaux, c'est le plus chouette.

    De la visite de la Sainte-chapelle, je retiendrai une chose : trop de bleu tue le bleu. De celle de la conciergerie, je conseillerai de voir l'expo actuelle avec des fantômes dedans, c'est sympatoche, amusant et l'escalier est incontournable.

    La visite du musée d'art moderne m'a bien enjouée aussi. J'ai enfin pu voir "la fée électricité" de Dufy, dont on a tant parlé à l'école primaire, et dont j'avais entrevu une photo. Ha mais en vrai c'est complètement pas ça. C'est très moche, selon mes critères de criardise colorée et de superposition sans perspective digne d'un dessin de maternelle. Je sais, j'fais pas mieux, mais moi j'ai pas le culot d'exhiber mes gribouillis enfantins à plus de 2 personnes : mes voisins de classe. D'accord, c'est pas le même format, mais c'est pas de l'écologie (id est : c'est pas la taille qui compte).
    D'autres oeuvres par contre m'ont enchantée, des fois je ne fais pas que râler. Un super tableau abstrait qui ressemble à un circuit imprimé, un autre pas plus figuratif qui donne l'impression d'avoir de l'eau dans les yeux car il est flou, une tour Eiffel de guingois, Mao, Freud et Marx dans un drap... Ainsi qu'un meuble, entièrement rempli et annoté par Ben, le type qui écrit en blanc.
L'art moderne c'est sympa, les gens qui l'ont réalisé n'ont pas eu l'air de trop se fouler. Et s'ils l'ont fait, c'est invisible aux yeux des novices, alors qu'ils fassent gaffe.


Une autre critique des musées : ils n'aiment pas les gens avec des couteaux dans le sac. J'vois pas pourquoi.

Publié dans Lutèce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hervé 11/11/2009 17:36


sacrévindiou, ça f'sait longtemps que t'avais pas écrit.