Ceci est effectivement une suite

Publié le par Sherwood

¿ Quoi de plus chouette que de faire de la balançoire au lever du soleil ?

SDC13745.JPG
J'ai découvert un parc dans ma ville. Un immense parc, avec labyrinthe de thuyas, échelles horizontales et barres à traction (mort aux sportifs !) ; avec toboggans, bascules et collines à dévaler, avec balançoires et chemins simili-forestiers, et surtout, surtout : désert le matin.
Enfin, quand je dis désert, je m'avance, simplement moins peuplé que d'autres parcs publics, en d'autres lieux et à d'autres moments (au hasard : dans Paris un mercredi aprèm'). Certes, en ce matin de jour ouvrable et scolarisé, je ne vis guère de mômes, juste quelques chômeurs en train de courir après que dalle, mais pas beaucoup (le chômeur ressemble à l'étudiant en cela qu'il se lève tard). L'idéal pour aller jouer à l'escarpolette (c'est le mot) sous les frais rayons du soleil qui s'étirait.


Laby-st-denis.JPG
Eh oui, ma bourgade banlieusarde offre les avantages de la campagne, avec sa nature, sa vie tranquille, ses rues vides après 21h, son côté "tout le monde se connaît dans le quartier", sa façon libre de parler aux gens... Mais offre également les avantages de la ville : on y trouve tout, tout le temps, ce qui n'est pas le cas à la campagne. Tout en ne présentant pas les désavantages de la ville. Euh, sur ce dernier point, mon âme surcitadine cherche encore s'il existe des inconvénients à la ville. Ouais non. J'habite donc en ville, avec les compléments de la campagne (add-on "village").

Je vous présenterai plus tard (quand j'en prendrai) des photos du petit canal qui va bien, autour du stade, et dont je n'ai pas encore parcouru le chemin pédestre.

Dans la ville, il y a aussi des choses amusantes. Des clins d'oeil qu'il faut savoir voir pour kiffer la vibe, sinon la vie SDC13802.JPGserait effectivement terne. Là vous pouvez lire le restaurant Iris (premier clin d'oeil, effectivement, parfois je l'oublie mais mon prénom n'est pas Sherwood). Ensuite, second clin d'oeil, on voit qu'il fut ouvert dans un ancien magasin de vêtements. Et l'accollement de "filles" avec "chicken chica" me fait sourire. Il en faut peu, hein.

Je me perds toujours autant dans cette bourgade, ce matin je tombai nez à nez avec un tram, ou bien face à une basilique dont le jardin semblait joli. Mais je n'y suis pas encore allée (mon appareil photo déclara la panne de gas-oil). Non, à la place je m'en fus dans un grand magasin de "loisirs" comme on dit (là où se vendent des choses pour geeks et des bouquins, de la musique et des stylos...), et je dépensai mon argent gagné (oui parfois je bosse !) dans une paire de merveilleuses choses. Le rat Spoutine ayant grignotté encore une fois les fils de mon haut-parleur unique, je décidai d'acheter enfin les enceintes stéréo, pour écouter le son en 3D, tout de même.
Autant dire que c'est complètement pas pareil, au minimum du volume j'ai déjà les esgourdes qui saignent, mais au moins je n'ai plus l'impression d'insulter Metallica et autres groupes bien.

A la revoyure, si le net veut.


Publié dans Saint Denix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géhô 08/01/2010 00:56


j'aime