Vitor

Publié le par Sherwood

Voilà, j'ai enfin pu prendre en photo un des graffitis les plus présents à Salamanca. Non pas que je n'avais pas le temps, mais il y avait des masses de touristes français qui grouillaient partout, alors je n'osais guère prendre de photo. Ce matin, enfin, j'osai, et je vais vous conter l'histoire du tag le plus vieux de la ville.

Ce que vous voyez sont cinq lettres chouettement superposées : V,I,T,O et R. C'est tout simplement le latin de "vive", comme dans "vive moi" par exemple.
Les lettres peuvent être disposées de diverses façons, ici vous voyez aussi le croissant en dessous, qui est un hommage au pape Bénédicto XII appelé "pape Lune" (sympa comme surnom).

Ce graffiti était peint quand un étudiant devenait docteur. Il faisait alors une grande fête, que dis-je, une orgie, avec corrida, femmes, vin, boustifaille... il payait son coup aux membres du jury et allait taguer son parpaing.
Pour les docteur ès sciences, on peignait avec du sang de taureau, pour les littéraires c'étaient des pigments végétaux, mais il fallait que ça soit rouge.

Il y en a plein partout dans la vieille ville, avec des noms écrits dessous. je ne pense pas qu'ils soient faits en sang, mais parfois on en croise sur les vieux bâtiments qui sint quasiment effacés, ceux-ci, si !

Ça devait être chouette... Je veux taguer la facounette moi aussi si je suis docteur un jour !


Publié dans Salamanca_la ciudad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hervé 28/03/2008 21:08

j'aime bien ton article, il est instructif sur les traditions. j'aime bien si si