semana en Francia ! [n°1]

Publié le par Sherwood

Hola ! De retour dans ce beau pays qu'est l'Espagne, je m'en vais tout vous narrer par le menu (entrée-plat-dessert, essayant de ne rien omettre,  un seul article ne suffira pas, mais vous n'êtes guère pressés, n'est-il-pas ?). Entamons donc une chronologie.

Lundi dernier, prise d'une flemme monumentale, je décidai subitement de partir en France, histoire de voyager et revoir tout de même ce pays que je pense aimer. Hop, confiant au Sébinou Myxomatose la souris, je partis le mardi matin pour Madrid.
  Madrid... Je n'en ai vu que le métro, de la gare à l'aéroport. Mais quel métro ! Ouah, foi de Parisienne, ça change de notre métro de chez nous. Il est vaste, lumineux, propre, oui, propre ! Mais vraiment, hein "à manger par terre" comme dit le Zvan de celui de Péterbourg. Il est aussi profond que celui de Paris, heureusement il n'atteint pas les 60 (oui, soixante !) mètres de profondeur de Saint Pétersbourg. D'ailleurs, à force de métrotter toute la semaine, je suis (presque) guérie de ma peur des escalators. A peu près. Bref, le métro de Madrid est simple, beau, propre... mais les sonneries de fermeture de portes (astarojno, dviéri zakrivaiout'sia... souvenir, souvenir осторожно, дверы закриваются) sont stridentes et pas aussi chouettes que celles de Paname. C'est bien le seul hic.
  Après le métro, ce fut l'aéroport. Bon, pour quelqu'un qui n'avait emprunté que le tupolev, autrefois, un airbus ça en jette. Mais ça fait toujours le même petit picotement dans le coeur que les montagnes russes (non ! ce coup-ci je ne viens pas de parler de la Russie !). D'ailleurs, pour moi les montagnes russes, c'est Madrid (céheffe un article antérieur). nubes.JPGDonc, peur dans l'avion, normal, mais j'ai admiré les nuages d'en-dessus, ce qui est chouette. C'est blanc sous soi, bleu au dessus, le soleil qui brille par là-dessus... mola mucho !
  Et puis soudain c'est devenu gris, le soleil s'est planqué, les nuages n'ont plus ressemblé à du coton mais à une bouillie de fumée sale, et la voix dans le micro a dit "aterrissage à Roissy dans 30 minutes". Conclusion : la France, c'est gris.

  Aterrissage sous la pluie. La pluie ! Lluvia ! дождь ! Cette merveilleuse eau qui tombe des nuages ! Ce phénomène atmosphérique que je n'avais vu depuis cinq mois ! Ce qui fait pousser les plantes et croître les arbres ! Conclusion : la France, c'est verdoyant.
  Ma première parole en terre natale fut pour acheter un ticket de métro : "hola, por favor... euh, pardon, euuh...". Ah, oui, en France il existe une langue râpeuse et laide, c'est vrai, ça m'est soudain revenu. J'ai curieusement écouté tout le monde dans le métro, ravie de presque tout comprendre (je ne suis pas encore bilingue en Ouèche). Mais là encore, conclusion : le Français n'est pas une belle langue.
Et là tout à coup j'ai ressenti une impression bizarre : l'Espagne m'a manqué, subitement, je ne voulais plus être là, en France. Mais bon.
Paris est toujours une aussi belle ville que dans mes souvenirs, tout aussi grisaillante que Salamanca est orangeâtre, avec des gens dans le métro et dans la rue qui ont l'air de porter toute la pluie de la terre dans leurs esprits. Mais tant pis pour eux. Il y a des pigeons qui font caca ; des clochards saouls qui haranguent pour avoir des sous ; des odeurs d'urine ; des crottes de chien (tilatatam... merci Perusse) ; du gris, du gris, de la pluie, de la morosité... Bref, j'adore.

aeropuerto-Madrid.JPGLe lendemain, je suis partie pour Hell Air, mais cet article étant déjà long, je vous raconterai ça demain, voici une photo de l'aéroport de Madrid en miniature.

Publié dans Panamounette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sherwood 26/01/2008 13:14

Oaaaaah... A te lire, on aurait presque envie d'apprendre le français...

Sherwood 26/01/2008 22:49

D'ailleurs, j'ai édité l'article en y incluant un lien sur la France... à visiter absolument !

Nicolas 25/01/2008 23:43

très bon article mais d'où tiens-tu que la langue française est moche? Ce dialecte qui doit pourtant t'être si cher et utile! La langue française est riche et subtile, compliquée et simple à la fois. Elle peut être légère ou agressive, c'est un compromis entre la robustesse, l'inébranlable et la douceur à l'état pur! elle offre une précision appréciée et une grande amplitude sonore représentée par une multitude de prononciation différentes. Ce parler représente bien son pays, capricieux, caractériel mais si tendre au fond...

zvan 23/01/2008 21:40

LA SUITE LA SUITE !!!! La pouffe la pouffe !!!!