como reconocer a un biologo

Publié le par Sherwood

Hola les petits enfants !
Non, ne croyez point que je vous néglige, seulement je n'ai pas trop d'idées en ce moment. Ce sont les vacances, Nawèle, tout ça tout ça... (je m'y suis reprise, j'avais écrit "c'est les vacances" et le spectre de Vévé s'est gravé dans ma tête : "CE SONT"). Bref, afin de me consacrer à mes révisions (crédibilité moins douze) je vais vous montrer ce qu'est un biologiste, et que cette vocation on l'a dans les tripes. J'ai traduit à peu près ceci (en enlevant ce qui ne me plaisait pas, comme ça tout est vrai), mais si vous y trouvez à redire, reprenez-moi.

Un biologiste :

-Est la première personne qui reconnaît un chien écrasé ou qui ramène chez lui n'importe quel chien abandoné qu'il voit dans la rue.
-Ne pense jamais à gagner un bon salaire, sa plus grande préoccupation est savoir sur quelle montagne, dans quel désert ou sur quelle plage il sera envoyé.
-C'est celui qui, si son pain avec de la confiture tombe par terre, le ramasse et continue de manger ; ou s'il arrive une mouche dans sa soupe dit "Ooooh, une Drosophila melanogaster aux yeux rouges et ailes courtes" et la met dans la boîte à collection qu'il a toujours dans la poche.
-C'est la personne qui à chaque fois que tu le vois te raconte la fonction du cycle de Krebs dans les effets collatéraux de la boisson, avant, pendant et après absorbtion.
-Tu ne sais pas s'il faut le croire quand il te dit qu'il ne s'est pas lavé depuis 5 jours, il a vécu pire sous des climats plus froids.
-Il aime tellement la terre que ça ne le gêne pas d'en avoir sur lui.
-La vocation se remarque dès l'enfance : à Noël, il cherchait la boîte avec des trous, celle qui contenait un animal.
-Si c'est une femme, quand elle reçoit des fleurs, elle regarde d'abord son herbier et les range dedans, ensuite elle remercie de l'intention.
-La bagarre d'un couple de biologistes se termine par : "La ferme, Pitecanthropus sous-développé, sale cucumaria, va donc, eh, acoelomate !"
-Il doit demander qu'on lui prête un costume pour aller au mariage de sa cousine, parce que ce genre de vêtement ne fait pas partie de sa garde-robe.
-Il arrive à dire des mots comme "Weberbauerocereus weberbauerii, Metorrinchius, Melastomataceae, Pssitaciformes, Hydrogenopynaga" etc avec facilité et fluidité.
-Le déodorant, le gel pour les cheveux et le shampooing sont un luxe, il utilise la Luffa saponaria comme savon.
-Il utilise des feuilles recyclées por ses travaux finis (savez-vous que chaque tonne de papier recyclée évite de couper plus de 17 arbres ? et en plus, quel professeur de biologie n'accepterait pas un travail fait sur du papier recyclé ?)
-La biologiste marche comme une perruche sur un tapis, ou comme une poule sur des pointes quand elle met des talons hauts.
-Il est toujours à la dèche, et quand il a des sous il les dépense en livres, congrès ou voyages à l'étranger (mais pas pour faire le touriste, non, toujours pour travailler ou faire des recherches).
-S'il faut travailler bénévolement pour une recherche, il le fait, mais s'il n'est pas publié il peut y avoir des morts...
-Il n'est pas menteur, mais quand il dit des mensonges il le fait avec sérieux, au point de se croire lui-même, surtout quand on le découvre.
-Il peut reconnaître n'importe quelle chose comestible à des kilomètres.
-Il peut vivre de boîtes de thon, de biscuits et de soupes instantanées sans se plaindre.
-C'est une personne qui dans les cirques et les zoos souffre beaucoup au lieu de s'amuser.
-Son jeu préféré c'est à celui qui devine le plus rapidement le nom scientifique de ce qu'il y a dans sa salade.
-Il sait quand a lieu le jour mondial de la Terre, mais ne se rappelle pas de l'anniversaire de sa mère.
-C'est une personne qui ne cherche pas d'autre excuse pour aller aux toilettes.
-Il se préoccupe de nettoyer les plages, mais sa chambre est un vrai chantier.
-C'est le seul qui au lieu d'applaudir le toréro applaudit le taureau.
-C'est le seul qui remarque (et attrappe) les rats, les araignées, les couleuvres et les autres bestioles qui entrent chez lui. Et il ajoute : "Que c'est mignon !! c'est une Didelphys marsupialis juvénile"
-Il n'utilise pas de pyjama, il dort avec ce qu'il a sur lui.
-Il utilise les travaux de ses élèves pour envelopper les boîtes de Pétri avant de les autoclaver.
-Il est capable d'abandonner femme, enfants, parents pour aller vivre en ermite dans une forêt.
-Il a un sac à dos qui date de plus d'une décennie, et peut dire avec les coordonnées géographiques jusqu'où il a été avec.
-Il préfère ne pas dormir que d'acheter un oreiller.
-Il lit Eckert, Kluger ou Maloy avant de s'endormir, juste pour se détendre, comme le ferait une personne normale avec un roman.
-Si c'est un homme, il porte des caisses, rame, ouvre des brèches, escalade des montagnes, attrappe des vipères à la main et boit jusqu'à de l'urine de chien. Si c'est une femme.. aussi (et elle n'accepte aucune aide, alors n'essaye même pas de le faire).
-Ils se reconnaissent entre eux et commencent à parler dans un langage martien excessivement animé, ne prêtant plus attention à toute autre personne en dehors du trip.
-Son porte-clés est fait d'animaux ou autres choses semblables.
-Ils marchent avec une chemise qui dit quelque chose comme :" 5e congrès national des ciconodiaceas des vallées interandines", ou "3e symposium péruvien des éponges néolithiques pantropicales des collines de Cerro de Pasco"




Publié dans Salamanca_perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dom 29/12/2007 11:05

Et bien si, j'ai lu l'original. Le Tortillais, c'est un peu comme le latin, et toutes ces langues dont on essaye de vous faire croire que quelqu'un les cause dans un coin du monde, avec un peu d'imagination c'est vachement compréhensible. Quant à ma position spirituelle actuelle... et bien, tu sais de quel côté du campus j'étudie, alea jacta est !

Sherwood 29/12/2007 00:35

Boah nan, Ana n'a même pas été fichue de m'envoyer le lien il a fallu que je cherche toute seule comme une grande... et niveau traduction tu ne peux rien dire, Siamoise, tu n'as même pas lu l'original chuis certaine !
Pour le coup des non-scientifiques... aurais-tu oublié ton passé ou bien as-tu changé de spécialité ? (ouais, blague privée !)

Moi 28/12/2007 21:30

Ha, nan ! Là, je peux pas laisser dire. Je sors donc de mon mutisme blogueux pour préciser qu'il y a des non-scientifiques qui pigent et rigolent à ce genre de trucs. Okay, il y a bien une condition... c'est qu'ils fréquentent des scienceux et qu'ils reconnaissent deux fois plutôt qu'une dans cet article... En tout cas, jolie traduction, tu finiras tortillaise ou ne finiras pas ! (... perso, je serais toi, je choisirais la seconde !)

hervé 27/12/2007 13:57

gnaaaaa, j'l'attendais cet article. à recommander à tout le monde, surtout les scientifiques parce que les autres ne vont pas tout comprendre (puf puf puf). merci donc à Ana, hein !!! pis toi aussi, t'as dû bien te poêler.