el piso

Publié le par Sherwood

Comment ça, "inattendu, le gourou qui dévoile son intimité" ? D'abord, Gaëllouchka pour qui je fais cet article (et paf, te v'la nommée au grand jour, sale Internationale), le gourou a dévoilé beaucoup en écrivant ces (et ses) pages.  Mais il est vrai que de photos de ma chambre, point. C'est très intime, une habitaciòn (pourquoi Roberto ne daigne-t-il pas me faire des accents dans le bon sens ?). Je vous présente donc ici l'endoit où je vis.
mi-habitacion.JPGNon, le lustre affreux ne peut pas se décrocher, dommage, hein ? Alors on y a suspendu des textes de Lénine (ça ne se voit pas sur la photo). Les meubles sont instables et taillés pour des petits gens (han la boutade pourrie), mais certainement pas pour moi. Ca ne se voit pas non plus sur la photo mais mes genoux connaissent parfaitement la géographie du dessous du bureau (aïe). Vous pourrez également noter, en vrac la Coccinelle rouge (coeur-coeur-coeur), la cage de Myxo la souris métalleuse (ça ne s'entend pas sur la photo), le dessin de basilic sur la porte, le nain de WOW au dessus (si, si !), le Roberto endormi sur le bureau, et surtout, surtout mais ça ça se remarque tout de suite, le bazar incroyable qui loge dans la plus petite pièce de l'appartemment.

el-corridor.JPGEnsuite, vous avez le couloir, le loooooooooooong couloir, tout aussi laid avec ses carreaux noirs (dédicace à Vévé : carreaux et vitres c'est pas pareil, Charentais va !), qui font mine d'être sale même quand ils sont propres. Enfin, sur ce dernier aspect je ne peux pas trop juger je ne sais pas s'ils l'ont été un jour, propres. Ca ne se voit pas non plus mais il y a des moutons gros comme ça que même un bobtail en aurait peur.

patio.JPGEt puis, pour dire que c'est un apparte espagnol, quand même, il y a un patio. Une cour intérieure pour le premier étage (ouais, nous !) parce que pour les étages supérieurs c'est juste un trou où étendre le linge. D'ailleurs, il goutte sur le nôtre (encore une histoire de gravité et d'attraction terrestre).




J'espère qu'avec ça la présentation vous va. Et puisqu'on est dans le dévoilage d'intimité (non je ne me deshabille pas), encore un tas de sottises qui voudraient me décrire si j'y accordais crédit (ça se voit tant que ça ?).

 Es-tu plutôt Elfe, Homme ou Nain ?
Yo le nain, serre m'en cinq !
Je sais ce que tu vas me dire : Mais je suis certaine d'être un elfe, moi ! Il est foireux ton test ! Cette attitude de dénégation ne peut changer la réalité... Tu es plus proche de Gimli le nain que du grâcieux Legolas. Je ne vois pas ce qui te chagrine là-dedans. Des nains, tu ne vois que le côté borné et possessif ? Souviens-toi plutôt de leur réputation d'artisans hors pair, capables de confectionner des joyaux de toute beauuuté. Rappelle-toi que comme eux, tu es petite mais résistante, ce qui te permets de vivre bien plus longtemps que les Hommes, par exemple. Maintenant tu sauras quoi répondre à ceux qui prétendent que tu n'es qu'une version ratée des Hommes et des Elfes.


 Ton ordi et toi
Une pro du copier-coller ! Ton ordi et toi, c'est le BIG Love "Chabadabada chabadabada, mon ordi et moi chabadabada" Héhé, cette petite chansonnette sur un air fort connu pourrait résumer l'histoire qui vous unit, ton ordi et toi. Prends garde, tu pourrais finir par ne plus voir que lui comme compagnon idéal... L'amour rend aveugle, c'est bien connu.

Publié dans Salamanca_perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ktonibud 28/12/2007 16:40

aaah, ça fesait des lustres que j'attendais cet article!
j'ai lu, c'tres interressant...

Sherwood 25/12/2007 12:48

Ah, viennois, comme le pain. Pardon, navrée, autant pour moi...
Pis des photos de l'évier sale on en a fait, si tu veux je t'en envoie, un jour où tu voudras voir des choses moches !

hervé 25/12/2007 01:38

rha la honte, t'es une naine !!!
et je ne suis pas charentais, mais viennois.
t'aurais peut-être pu prendre une photo de l'évier où la vaisselle s'entasse.
ciao